Chronique La Saison des fleurs de flamme de Abubakar Adam Ibrahim

Dans La Saison des fleurs de flamme, beau et étonnant premier roman nigérian, Abubakar Adam Ibrahim raconte le destin d’une femme qui va défier les convenances pour vivre comme elle l’entend.

Pour Binta, veuve musulmane de cinquante-cinq ans, qui vit dans les faubourgs d’Abuja, au nord du Nigeria, le bonheur est comme l’eau, insaisissable. Nous essayons toujours de le saisir mais il nous file entre les doigts. Tout comme la jeunesse. C’est pourquoi, lorsque cette dernière surprend Reza, un jeune chef de gang en pleine effraction chez elle, prêt à commettre un larcin, et qu’elle sent une attirance réciproque, leurs destins s’imbriquent inextricablement. Délaissant progressivement l’enseignement de la madrasa, Binta cède très vite à une passion dévorante et tragique. Et se montre de moins en moins prudente pour voir son amant. Face à cette relation interdite, la rumeur court. Audacieux, poétique et profondément incarné, La Saison des fleurs de flamme est un roman qui fait fi du cliché facile pour privilégier une réalité complexe et souvent crue. Un polaroïd de la société nigériane dans une écriture rythmée, aux métaphores inventives, qui nous fait sentir le pouls de la capitale africaine. À travers l’histoire de ce couple qui défie les âges, les classes et la religion, et qui cristallise les tensions d’une société conservatrice en bouleversement, l’auteur célèbre la vérité du cœur face à l’hypocrisie, aux violences sociales et politiques. Les personnages, habités par leurs souvenirs, donnent ainsi à voir la façon dont leur vie est modelée par la brutalité de l’Histoire. Il n’est d’ailleurs pas anodin que le roman ait généré de vifs débats dans son pays d’origine. Mais ce roman, c’est avant tout le récit de la renaissance d’une femme qui brave les tabous et qui aspire à vivre, délivrée des chaînes de la communauté et des exigences familiales qui enrayent l’amour. Un portrait saisissant de la condition féminine, d’une beauté stupéfiante.

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@