Chronique Nous dînerons en français de Albena Dimitrova

En Bulgarie, dans la déroute des dernières années du communisme, avant que ne tombe le mur de Berlin, Alba, jeune lycéenne, et Guéo, membre du Politburo, s’aiment d’un amour fou. Dans sa langue d’adoption, un français émancipé et aérien laissant libre cours à des associations et émotions fulgurantes, Albena Dimitrova se fait le chantre d’une passion absolue, boussole dans un monde chancelant. Car ce sont les derniers jours de la Perestroïka et Guéo, qui pressant la faillite, est chargé de présenter un rapport qui sauvera le système en place. Dès lors, l’urgence devient le seul présent possible pour le couple, surveillé par les services secrets. De l’hôpital du gouvernement à Sofia, aux bords de la mer Noire, sera ausculté le pouls du régime agonisant à travers leurs battements de cœur. Mêlant intimement réflexion politique et existentielle, Nous dînerons en français, roman des derniers sursauts à la mélancolie douce, à rebours des formes attendues, est un délicat « pansement sur nos mondes qui se désagrègent. »

Sarah Gastel Librairie Terre des Livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@