Chronique La Mort et son frère de Khosraw Mani

  • Khosraw Mani
  • Traduit du persan (Afghanistan) par Sabrina Nouri
  • Coll. «Horizons persans»
  • Actes Sud
  • 07/10/2020
  • 160 p., 18 €

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

À Kaboul, les jeunes filles et les jeunes garçons ne se promènent plus joyeux sur les rives du fleuve. Ils se réfugient dans leur imaginaire. La musique ne résonne plus et l’on ne sait plus si c’est la mort ou la vie qui est accidentelle. Un après-midi d’hiver, une roquette tombe sur une maison et décime une famille. En choisissant de raconter cet attentat à travers les points de vue de nombreux personnages, Khosraw Mani dévoile l’insoutenable vulnérabilité de l’être humain. De l’aube jusque tard dans la nuit, gamin des rues, chauffeur de taxi, herboriste, journaliste, chien errant, arbre et pioche qui creuse les fosses psalmodient des vies d’insignifiances et des histoires d’amour, de pertes et de faux-semblants. Dans ce roman court et dense, l’écrivain excelle dans la restitution de l’atmosphère kafkaïenne de cette « ville étrange » où l’existence est une impasse. Or ce coin du monde, c’est l’Afghanistan d’aujourd’hui. Glaçant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@