Chronique Le Petit Terroriste de Omar Youssef Souleimane

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Poète syrien exilé en France, Omar Youssef Souleimane raconte son enfance dans une famille salafiste et son trajet pour s’en émanciper. Un récit autobiographique humble et stupéfiant.

Après avoir partagé le spleen de l’exil dans Loin de Damas (Le Temps des Cerises), l’auteur syrien raconte l’histoire – la sienne – d’un jeune homme élevé dans une famille pieuse en Arabie Saoudite. À l’école coranique, il est élevé comme la plupart des garçons autour de lui, dans la haine de l’Occident. Dans un pays où les pétrodollars prédominent sur les droits de l’homme, rien ne le prédestinait à défendre la liberté. C’est pourtant là-bas qu’il découvre le poème de Paul Éluard. Le Petit Terroriste, c’est l’histoire d’un mot, lu et couvé clandestinement dans une chambre d’adolescent, « célèbre dans les pays arabes à chaque révolution » et détonateur d’un départ de la Syrie pour la France. Maintenant qu’il est loin de régimes qui surveillent les écrivains, Omar Youssef Souleimane partage son expérience sur son parcours de réfugié et d’étranger, dans un dialogue continu entre deux civilisations. Et de mesurer, à l’aune de l’attaque contre Charlie Hebdo et des pages du Coran déchirées place de la République, le chemin parcouru : « En regardant les pages voleter dans les airs, j’ai l’impression d’y lire le récit de ma vie. Si je ne m’étais pas libéré de cela, j’aurais pu être un des tueurs de ce matin. »

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@