Chronique Un voleur de Bagdad de Sherko Fatah

  • Sherko Fatah
  • Traduit de l’allemand par Olivier Mannoni
  • Coll. «Coll. « Bibliothèque allemande »»
  • Métailié
  • 18/09/2014
  • 468 p., 22 €

Bagdad, années 1930. Alors que l’Irak sous mandat britannique connaît ses premiers soubresauts nationalistes, le jeune Anouar, expert dans l’art d’escalader les murs, grandit sous la protection de son père. Partageant son temps entre son ami juif Ezra, la belle Mirjam et la bande de voleurs avec lesquels il s’est acoquiné, notre jeune picaro, pour qui « tout est trop grand », se retrouve embarqué dans le tumulte de l’Histoire en rejoignant les brigades fascistes des Chemises noires, qui s’allient avec le régime nazi pour lutter contre les Anglais. Des ruelles brûlantes de la cité millénaire, il se retrouvera sur le front de l’Est de la Seconde Guerre mondiale en incorporant une légion musulmane des Waffen-SS. Porté par un puissant souffle épique, Un voleur de Bagdad est un magnifique roman d’aventure qui nous fait découvrir cette page d’histoire sous un autre angle et montre les liens du Moyen-Orient et de l’Allemagne, à commencer par l’alliance entre le grand mufti de Jérusalem et Hitler. Brillant et captivant !

Sarah Gastel Librairie Terre des Livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@