Chronique Grand frère de Mahir Guven

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Après de multiples magouilles, l’aîné roule sa bosse et son amertume sur le macadam parisien au volant d’une voiture VTC ; le cadet, infirmier, est parti en Syrie depuis de nombreux mois au sein d’une association humanitaire musulmane. Lorsque ce dernier est de retour, l’équilibre familial éclate. Dans ce récit remarqué, Prix Goncourt du premier roman 2017, Mahir Guven explore, à travers l’histoire et la psyché de ces deux frères « ni vraiment français, ni vraiment syriens », en proie à l’embrigadement et à l’ubérisation du monde, la question de la mobilité sociale dans une France qui ne leur offre pas beaucoup de chances. À travers une écriture énergique et ingénieuse qui tord la langue de Molière, dans un savoureux mélange de jargons, il signe un portrait saisissant d’une jeunesse en banlieue. Souvent drôle en dépit des sujets abordés, Grand Frère est un très beau roman social qui parle des habitants des territoires oubliés de la République.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@