Chronique Azadi de Saïdeh Pakravan

Dans un pays où l’on s’inquiète quotidiennement de ce qui est interdit et de ce qui est permis, il ne fait pas bon manifester pour plus de légalité, surtout quand on est une fille. C’est la douloureuse expérience que va faire Raha, jeune étudiante en architecture. Venue prendre part aux manifestations organisées à Téhéran en 2009 contre la réélection frauduleuse de Mahmoud Ahmadinejad à la tête de la République islamique, la jeune fille est jetée en prison et subit une terrible agression. Entourée des siens, elle n’aura de cesse de se battre pour que ses bourreaux soient jugés. Bien loin des contes merveilleux des Mille et une nuits dont l’Iran serait l’un des berceaux, Azadi est un beau roman âpre mais essentiel, qui raconte, en multipliant les points de vue, l’histoire de ce mouvement de protestations qui aura duré tout l’été 2009, à travers le combat résolu de Raha. Saïdeh Pakravan rend ici un bel hommage à cette jeunesse téhéranaise qui aspire à ne plus vivre sous le joug de lois absurdes et rétrogrades.

 

Sarah GASTEL (Terre des livres - 69007 Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@