Chronique Au loin de Hernán Diaz

PRIX DU ROMAN PAGE/AMERICA 2018

Finaliste du prix Pulitzer, Hernan Diaz impressionne. Son premier roman s’inscrit dans la lignée des grands récits de l’errance, ranimant le genre par son surréalisme, son ingénieuse réinvention du western et sa propension à exprimer les préoccupations de notre temps. Au XIXe siècle, deux jeunes paysans suédois décident d’émigrer à New York. Le plus jeune, Hakan, embarque sur le mauvais paquebot et se retrouve en Californie. Afin de retrouver son frère, il entreprend la traversée du pays, remontant à contre-courant le flux des pionniers qui se ruent vers le Far West. C’est le début d’une odyssée mémorable qui retravaille en creux les mythes fondateurs de l’Histoire américaine. Par son évocation puissante de la solitude, des frontières et de l’imagination, Au loin, western métaphysique palpitant, à l’écriture de chair et de songe, est assurément l’un des grands romans de la rentrée.

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@