Chronique La Soif des bêtes de Johann Guillaud-Bachet

Béatrice Putégnat Libraire

Ludo et David sont amis d’enfance. Ludo s’enlise dans sa vie de famille et l’alcool. David, géant un peu simplet, vit en solitaire. Loin des hommes, dont il se méfie, mais près des bêtes qu’il protège. Quand il découvre un cadavre, il décide de le garder. Il lui parle. Mais cette année, la sécheresse dérègle tout. La saison de ski approche. Il faut de la neige. À n’importe quel prix. La neige de culture se fabrique à coup d’additifs qui échappent à toute réglementation et peuvent se retrouver dans l’eau potable. L’intrigue est resserrée. Les personnages sont taillés au cordeau, enserrés par des paysages qui les dépassent. Intérêts économiques, bestialité humaine contre animalité : l’or blanc trace un sillon bien noir ! L’écriture accroche comme des skis mal fartés qui, décapant une mince pellicule de neige givrée, découvrent une nature qui résiste, vaille que vaille, à l’exploitation humaine. Un noir sur fond blanc. Foncez ! Tout schuss !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@