Chronique La Maison des anges de Pascal Bruckner

Béatrice Putégnat Librairie Pages après Pages (Paris 17e)

Quand Pascal Bruckner ausculte les entrailles du ventre de Paris, le bien et le mal jouent à cache-cache. À ce jeu-là, Antonin Dampierre finira le nez dans le ruisseau !

Sur le bitume parisien, les anges battent de l’aile. Dans un texte aux accents naturalistes où la prose exhale des miasmes purulents et fétides, Pascal Bruckner dresse un portrait sans concessions de la France de tout en bas. Antonin Dampierre, trentenaire ultra soigné et soigneux, a la réussite en ligne de mire. Un travail dans une agence immobilière de luxe, une petite amie BCBG : la vie sourit à ce Rastignac névrosé. Un jour, il dérape et rosse un clochard imbibé. Sa vocation, quasi mystique, est née : purifier Paris de ces raclures de caniveau. Gravure de mode et commercial aux dents longues le jour, il se mue en tueur de clochards la nuit. Ou plutôt aimerait le devenir… Quand il croise la belle Isolde, passionaria contestée et adulée des plus défavorisés, son destin bascule. Traumatisé par une enfance entre un père communiste et une mère féministe, hanté par une mésaventure aux frontières du fantastique, Antonin Dampierre est mûr pour une chute vertigineuse. Inspiré par un incident réellement vécu, Pascal Bruckner célèbre les noces infernales de la compassion et de la violence, de la charité et de la haine. C’est arrivé près de chez lui, cela pourrait arriver près de chez vous…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@