Chronique Le Cantique des oiseaux de Farîd od-dîn Attar

Par Béatrice Putégnat Librairie Pages après pages (Paris 17e)

Le Cantique des oiseaux édité par Diane de Selliers rend hommage à Attâr, qui disait : « Mon œuvre porte en elle une vertu étrange… plus tu la lis, plus elle est généreuse ». Le poète chante le voyage de milliers d’oiseaux en quête de Sîmorgh, oiseau mythique, manifestation visible du divin. La huppe messagère de Salomon les guide en leur racontant des histoires de sagesse. Seuls trente oiseaux parviendront au but. Ils découvriront en Sîmorgh leur propre reflet. La traduction est sublimée par des œuvres d’origine persane, turque et indo-musulmane dénichées dans les collections privées et publiques d’art islamique en Europe et aux États-Unis, ainsi qu’au Proche et au Moyen-Orient. Les commentaires iconographiques et littéraires de Leili Anvar et de Michael Barry permettent aux profanes de décrypter ces enluminures magnifiques. Sagesse et beauté se nourrissent et éclairent la pensée du poète soufi.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@