Chronique Le Diable de la Tamise de Annelie Wendeberg

NULL

Béatrice Putégnat Librairie Lamartine (Paris 16e)

Quand le meilleur épidémiologiste de Londres croise Sherlock Holmes, le diable n’a qu’à bien se tenir ! Identité, expérimentation, relations de pouvoir... le tandem devra la jouer fine.

Qui est le docteur Anton Kronberg, le meilleur épidémiologiste de son époque ? Appelé pour examiner une victime du choléra dans le nord de Londres, il croise Sherlock Holmes, qui s’intéresse également à l’étrange épidémie déferlant sur les quartiers populaires de la capitale. Et nous voilà embringués dans une affaire d’expérimentations médicales menées sur des cobayes humains pour développer des armes biologiques… Loin d’une énième reprise de l’univers de Conan Doyle et d’un Sherlock sorti des oubliettes, Annelie Wendeberg prolonge avec originalité le mythe. Le docteur Anton Kronberg cache un secret et vole en quelque sorte la vedette au détective. Percé à jour, il devient pour Holmes... Anna Kronberg, une jeune femme au passé douloureux qui se dissimule sous des habits d’homme pour exercer la médecine et évoluer dans une société et un milieu où les femmes restent sur la touche. Sherlock et Anna, à armes égales en intelligence, en perspicacité et ténacité, enquêtent. La jeune femme prend des risques, le détective la surveille, la couve de loin. Amitié, ambiguïté sexuelle et ambivalence des sentiments, admiration réciproque de deux esprits affûtés, l’équipe tient la route et nous tient en haleine.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@