Chronique Le Manteau de Greta Garbo de Nelly Kaprielian

Béatrice Putégnat Librairie Pages après pages (Paris 17e)

Philipp Roth lui avait annoncé : « Je ne veux plus être esclave de la littérature », lors d’une interview réalisée à l’occasion de la sortie de Nemesis. Plus connue pour ses critiques dans Les Inrockuptibles et l’émission Le masque et la plume, Nelly Kaprièlian livre un premier roman construit avec intelligence et élégance. Comme par urgence, comme par inadvertance, tant le fil conducteur l’a elle-même surprise. Assistant à la vente aux enchères des affaires de Greta Garbo, la journaliste tombe en arrêt sur le manteau rouge de la star. Et, de façon presque inexplicable, l’achète et s’en empare. Ou plutôt, le manteau s’empare de l’âme et de l’esprit de la narratrice. De la garde-robe de l’actrice à une réflexion sur le genre et l’identité, la solitude, la mode, le punk, la littérature, le cinéma… nous plongeons dans un bain esthétique. Petit à petit, une femme sensible se dévoile, d’un chagrin d’amour à une histoire familiale tissée par des générations de tailleurs et brisée par le génocide arménien.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@