Chronique Bakst de Collectif

Béatrice Putégnat Librairie Lamartine (Paris 16e)

« Il y a des rouges triomphants, d’autres assassins. Il y a un bleu qui peut être la couleur de sainte Madeleine et le bleu de Messaline. » Audace chromatique des tableaux, jeu subtil du dissimulé et du dévoilé dans ses costumes, décors somptueux et sensuels : Léon Bakst était un artiste total qui pensait son art comme une action. Il a révolutionné la décoration théâtrale, la mode, les arts décoratifs, en collaborant notamment aux Ballets russes, et a créé l’esprit et la sensibilité de l’avant-guerre de 1914. Figure du Tout-Paris, il a formé Chagall, était l’ami de Picasso, Matisse, Modigliani… et a conçu son art en dialogue avec celui du compositeur Debussy et du danseur Nijinski. Proust l’admirait profondément, « ne connaissant rien de plus beau que Shéhérazade ». Le catalogue de l’exposition prolonge le plaisir de cette rétrospective organisée à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de cet artiste révolutionnaire, qui a inspiré Yves Saint-Laurent et Karl Lagerfeld. Essentiel, chic et magnifique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@