Chronique Le Pacte de Lars Kepler

  • Lars Kepler
  • Traduit du suédois par Hege Roel Rousson
  • Coll. «Coll. « Actes noirs »»
  • Actes Sud
  • 05/10/2011
  • 512 p., 23 €

Béatrice Putégnat Librairie Pages après Pages (Paris 17e)

La virtuosité de Paganini était telle qu’il fut accusé d’avoir passé un pacte avec le diable. De nos jours, le diable s’infiltre dans les strates du pouvoir et de l’État… Une jeune femme est retrouvée morte à bord d’un bateau dérivant dans l’archipel de Stockholm. Ses poumons sont remplis d’eau, ses vêtements sont secs. Sa sœur Pénélope, militante pacifiste, a disparu. Le jour même, Pal Palmecrona, directeur général d’une société d’exportation d’armes suédoises est retrouvé pendu à son domicile. Tout laisse penser à un suicide. Joona Linna, enquêteur à l’intuition hypertrophiée, doit faire fi des apparences pour décrypter les ramifications de ces deux faits… pas si divers que ça. Joona Linna doit faire vite. La vie de Pénélope est menacée. Polar politique et social mettant en scène un trafic d’armes à destination de dictatures corrompues en Afrique, Le Pacte joue avec nos nerfs. Chaque protagoniste a ses raisons, plus ou moins avouables, chacun a ses faiblesses… et le grand manipulateur l’a bien compris.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@