Chronique La Cucina seconda de Lily Prior

  • Lily Prior
  • Traduit de l’anglais par Florianne Vidal
  • Grasset
  • 10/05/2013
  • 352 p., 18.90 €

Béatrice Putégnat Librairie Pages après Pages (Paris 17e)

Rosa Fiore aime la vie, ses joies comme ses peines. La chair est faible, mais à la table de Rosa, la chair est bonne et exhale toutes les saveurs de la Sicile. Dégustez… souriez !

De retour dans son village natal de Sicile, Rosa Fiore mène une vie de femme gourmande de la vie, de la bonne chère et de l’amour. Elle entretient une relation charnelle explosive avec l’Inglese, réapparu après une longue et mystérieuse absence. Le quotidien au village n’est pas un long fleuve tranquille, qui voit se succéder meurtres mafieux, décès parfois cocasses, naissances miraculeuses ou étranges… Les événements se suivent teintés d’un réalisme presque merveilleux, et leur évocation prend ici la forme d’une ode à l’amour et à la cuisine. Cucina seconda mixe ces deux ingrédients dans une fable sensorielle et bon enfant où le rire, le sourire et la joie l’emportent souvent sur les larmes. À travers ces pages, vrai recueil de recettes adaptées à tous les événements de la vie, de la naissance à la mort, en passant par « les éruptions du volcan », Rosa cuisine en réinventant chaque jour la gastronomie sicilienne et met l’eau à la bouche du lecteur. Rosa Fiore est une femme libre, qui finit par trouver l’amour et le prince charmant. Après une relation tumultueuse avec l’Inglese, vrai ou faux espion, elle trouve le bonheur dans les bras de Mauro.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@