Chronique Tout dort paisiblement, sauf l’amour de Claude Pujade-Renaud

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Émouvant et érudit, le roman de Claude Pujade-Renaud est un enchantement. Elle y donne à découvrir la vie du penseur danois Soren Kierkegaard à travers les souvenirs de ses proches, surtout ceux de Régine Olsen, la fiancée, la muse, qu’il abandonna brutalement et qui jamais ne réussit à l’oublier. En 1855, quand il meurt à 42 ans à Copenhague, Régine est aux Antilles danoises (dont son mari, Frederik Schlegel, est le gouverneur) et pleure son grand amour. Elle se souvient du ténébreux et brillant jeune homme qu’il fut, de leur passion sincère, mais aussi de la brutalité avec laquelle il rompit leurs fiançailles. Elle n’a pas oublié non plus la constante mélancolie de cet étudiant en théologie et sa hantise perpétuelle de mourir avant 33 ans, comme poursuivi par la malédiction familiale. Soutenue par l’amour et l’attention de Frederik, Régine ne cesse de s’interroger sur son drame personnel et parcourt les œuvres de son cher Soren en multipliant les échanges avec les neveux du défunt, Henriette et Henrik Lund.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@