Chronique Elephant Island de Luc Baba

NULL

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

En un court roman poignant, Luc Baba conte le destin d’un orphelin de la Grande Guerre placé dans une institution. L’histoire d’une enfance meurtrie, mais portée par le rêve.

1917 : un homme meurt sur le front belge laissant sa femme et ses quatre enfants dans la misère et le chagrin. Fatalement, leur destin bascule. La fille aînée, Hélène, quitte l’école et travaille désormais aux champs ; Rose et Louis sont « confiés aux bienfaiteurs des Institutions », tandis que le petit dernier, Paul, reste avec leur mère. La fratrie est séparée et leurs enfances saccagées. Dans un monde où la discipline inique et les mauvais traitements font la loi, Louis échange comme il peut quelques lettres de réconfort avec sa petite sœur et tente tant bien que mal de grandir. Son rêve ? Embarquer sur un bateau et prendre le large. Dans ce court roman bouleversant, point de grandes démonstrations ni de belles théories. En quelques phrases poétiques, dialogues percutants, situations éloquentes, tout est dit sur les ravages de la guerre pour ceux restés à l’arrière. Et bien plus encore, les orphelinats y sont vraiment des maisons de redressement, de terribles bagnes. Aux adultes, on réserve aussi le pire des asiles. Que faire face à l’injustice, à la barbarie, au scandale ? Prendre les voiles ? Bien mieux, la plume ! Durant toute sa vie, Louis, petit Rimbaud ou humble journaleux, fut souvent moqué. Mais, à jamais sauvé par sa candeur, sa bienveillance et sa détermination, il sera resté debout. Toujours prêt à ramer.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@