Chronique La Vérité et autres mensonges de Sascha Arango

  • Sascha Arango
  • Traduit de l’allemand par Dominique Autrand
  • Coll. «Coll. « Grandes traductions »»
  • Albin Michel
  • 01/02/2015
  • 336 p., 20 €

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Besoin d’un remontant pour affronter les frimas de l’hiver ? Prenez une dose de suspense à la Hitchcock, de la fantaisie façon AlmodÓvar et du cynisme à la Chabrol : lisez le cocktail littéraire roboratif de Sascha Arango.

Il mériterait vraiment des baffes cet Henry Hayden, héros de La Vérité et autres mensonges ! Séducteur, menteur, manipulateur ô combien cynique, il a un passé bien trouble et là il est coincé entre une épouse attentionnée qui lui écrit ses best-sellers et une maîtresse (qui est aussi son éditrice) encombrante et carrément enceinte. En effet, au regard de l’échographie que lui tend l’affriolante Betty, la situation est désormais fâcheuse. Que faut-il faire vis-à-vis de Martha ? « Rentrer séance tenante à la maison et substituer la vérité aux mensonges. Tout raconter (…), bon peut-être pas absolument tout, mais du moins l’essentiel » ? Sauf que, pour Henry Hayden, dire la vérité et s’y tenir, prendre des décisions et aller jusqu’au bout de l’entreprise, ce n’est pas si simple. Dans ses calculs, l’addition qui comprend épouse (avec succès littéraire) + maîtresse (avec bébé), n’est pas acceptable. Il y a un élément en trop, quelque chose à soustraire, à éliminer… Vite, il faut réagir ! Hélas ! L’erreur est humaine et la bévue terrible… Les ennuis d’Henry ne font que commencer. Une enquête est ouverte, un passé encombrant refait surface, plein de petits détails gênants… avec des effets de surprises à ne savoir qu’en faire. Une chose est sûre, ce roman est aussi drôle que trépidant, aussi fantaisiste que glaçant. Avec un style vif et piquant, un sens du suspense psychologique et un rythme endiablé, l’Allemand Sascha Arango réussit à concocter un savoureux et inattendu cocktail littéraire. Quand le mensonge est un credo, quand le cynisme est un mode de vie, quand la manipulation est un art, les mésaventures de celui qui mériterait vraiment des baffes nous ravissent et nous touchent au cœur. Inévitablement.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@