Chronique Marcher à Kerguelen de François Garde

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Marcher à Kerguelen, tel était le rêve de François Garde. Au comble de la joie comme de la peur, il témoigne de sa traversée de cette île déserte du sud de l’océan Indien.

Durant trois semaines, François Garde et trois compagnons ont parcouru à pied en autonomie totale une majeure partie de Kerguelen du nord au sud. De ces terres australes, de ce monde au bout du monde, dont on dit qu’il est le point le plus isolé et le plus inhospitalier du globe, François Garde rapporte un récit d’exploration captivant. Vent et froid, pluie et bruine, glace et neige, vallons et cols, lacs et rivières, roches et sable noir, ascensions, pauses et bivouacs ponctuent l’éprouvant parcours. Pour se déplacer, dormir, manger, se soigner, tout est prévu ; équipements comme itinéraires. Pourtant, on le sait, et François Garde le conte à merveille, un tel projet et sa réalisation ne coïncident jamais. Voilà tout le piment de l’aventure. Au cours de l’exploration, des paysages sublimes et des sensations fortes, des bonheurs et des douleurs dont François Garde rend compte avec concision en préservant le silence et le mystère de cette île déserte aussi redoutée qu’attirante, tel un aimant. L’aventure au cœur de la nature se double ici d’une aventure humaine singulière. Souvent qualifiées « îles de la désolation », Kerguelen se révèle ici, avec bonheur, dans un souffle d’exaltation.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@