Chronique L’Âme du violon de Marie Charvet

NULL

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

En lutherie, l’âme du violon est l’ultime pièce de bois que le luthier pose à l’intérieur de l’instrument et qui détermine sa spécificité et sa sonorité. Dans ce premier roman, dans la veine de La Tresse de Laetitia Colombani (Grasset et Le Livre de Poche), Marie Charvet orchestre quatre récits de destinées liées de près ou de loin à ce bel ouvrage de bois et de cordes. Elle y conte l’histoire de Giuseppe, un vieux luthier italien du XVIIe siècle, celle de Lazlo un tzigane orphelin des années 1930 dont les talents de violoncelliste lui laissent espérer l’Amérique, celle de Lucie jeune artiste peintre en perdition qui rêve d’exposer ses toiles dans une galerie parisienne. Et enfin celle de Charles, chef d’entreprise dont le cœur en sommeil ne s’éveille qu’à l’écoute de la musique. Dans ce roman élégant, Marie Charvet décline avec technique et lyrisme sa passion pour le violon et trouve le ton juste pour rappeler à quel point la musique et les arts sont des suppléments d’âme.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@