Chronique L’Esclave islandaise de Steinunn Jóhannesdóttir

NULL

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Premier tome d’une saga de Steinunn Jóhannesdóttir traduit en français, L’Esclave islandaise est inspirée du Raid des Turcs en Islande au xviie siècle. Un roman d’aventures trépidant.

1627, aux îles Vestmann, au sud de l’Islande, Gudridur Simonardottir est une jeune femme heureuse, mariée à un homme qu’elle aime et mère d’un jeune garçon. Pourtant, une nuit, alors que son mari est en mer, son village est attaqué par des étrangers. Des pirates du Sud lointain déterminés à l’assaut pillent, violent, tuent et emprisonnent 400 Islandais. Parmi les captifs, Gudridur et son jeune fils. Embarqués de force sur les navires pirates, ils arrivent en Algérie et y sont vendus comme esclaves. C’est de cette histoire terrible et avérée, appelée Raid des Turcs par les Islandais, que s’inspire la romancière Steinunn Jóhannesdóttir dans ce roman palpitant. Elle y explore cette tragédie à travers le destin de la jeune Gudridur. Mise au service d’un dey et des ses quatre épouses, la jeune Islandaise d’une vingtaine d’années n’aura de cesse de protéger son enfant, mettre tout en œuvre pour s’affranchir et espérer revoir sa terre natale et son mari. En attendant, loin du vent et de la mer du Nord, Gudridur, rusée et persévérante, découvre un nouveau monde, s’adapte à un climat torride, à un pays étranger et une culture cosmopolite pour mieux préparer son retour en Islande. C’est à l’automne 2017 que paraîtra le deuxième tome de cette belle saga.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@