Chronique La Terre invisible de Hubert Mingarelli

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

En 1945, dans une ville d’Allemagne occupée par les alliés, un photographe de guerre anglais couvre la défaite allemande mais ne se résout pas à rentrer chez lui. Il est traumatisé par la libération d’un camp de concentration à laquelle il a assisté. Il entreprend de parcourir le pays en voiture pour photographier les civils devant leur maison, espérant comprendre qui ils sont pour avoir pu laisser faire de telles atrocités. Un jeune soldat anglais, tout juste débarqué et qui n’a rien vu de la guerre, l’accompagne et le conduit à travers la campagne allemande. Il peine à comprendre les motivations du photographe. Lui aussi est taiseux et hanté par des démons, plus intimes. Lors de leur voyage, des rencontres inattendues, des sourires timides, une ambiance trouble : seule la nature semble s’épanouir en ce printemps. La prose poétique d’Hubert Mingarelli porte avec justesse un roman subtil sur l’immédiat après-guerre, entre ombre et lumière.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@