Chronique Noces de jasmin de Hella Feki

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Voici un puissant roman choral qui débute en janvier 2011, dix jours avant la révolution tunisienne, la révolution de Jasmin. Un roman autour de trois axes : prison, mémoire, amour. Prison car le roman s'ouvre sur la voix de Mehdi, enfermé dans une geôle au ministère de l'Intérieur. La deuxième voix, incisive, est celle de la Cellule elle-même, qui a tout vu, tout entendu et commente les violences sous la dictature de Ben Ali. En écho, la voix de Yacine, un pharmacien, la soixantaine, qui raconte son enfance sous le protectorat français en Tunisie jusqu’à l'indépendance du pays en 1956. Garant de la mémoire de la présidence de Bourguiba jusqu'au coup d’État de Ben Ali dans les années 1980, il est le père d'Essia qui incarne le mot amour. Elle a rencontré Mehdi un mois avant son emprisonnement et le recherche. Elle part à Sfax, leur terre natale, et va chez sa surprenante grand-mère. Un premier roman percutant porté par une plume juste et engagée.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@