Chronique À défaut d’Amérique de Carole Zalberg

EMMANUELLE GEORGE, Librairie Gwalarn, Lannion

Primo : force est de constater qu’avec Carole Zalberg, nous avons affaire à une excellente conteuse. Elle sait rendre captivante deux ou trois petites histoires de famille qui s’inscrivent dans la grande, celle avec la fameuse majuscule. Avec une construction habile, des jeux de miroirs et deux points de vue narratifs, voici un très captivant roman d’exil, de guerre, d’amour, d’engagement, de filiation, d’émancipation. Ni bâclé, ni pesant : un roman d’une justesse rare. Secundo : force est de constater qu’avec Carole Zalberg, nous avons affaire à une auteure qui se soucie des mots, du rythme, du tempo, en un mot du style ! Une maîtrise qui concourt à renforcer la lumière comme l’ombre de son récit. Ses personnages (passés ou actuels) sont de bons vivants, orgueilleux, volontaires, charmants, charmeurs, querelleurs. Humains ! Dont la mémoire jamais ne s’efface pour trouver la force de mieux envisager le présent et l’avenir. En conclusion, je m’empresse de découvrir les autres textes de Carole Zalberg.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@