Chronique Le Train des orphelins de Christina Baker Kline

NULL

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Premier roman de l’Américaine Christina Baker Kline traduit en français, Le Train des orphelins est un texte captivant et émouvant où se confient deux femmes sans famille.

Vivian est aujourd’hui une vieille dame chez qui Molly, une jeune fille de 17 ans est chargée de nettoyer le grenier en guise de travaux d’intérêt général. Entre elles, visiblement peu de points communs. Cependant, leurs souvenirs d’enfance meurtrie alimentent peu à peu une amitié inattendue et leurs confessions se font écho à des époques et dans des contextes bien différents. Chacune à sa façon interroge son enfant intérieur et le raconte à l’autre. Vivian se souvient avec précision du jour où elle débarqua d’Irlande à New York en 1929 avec sa famille, de l’effroyable accident qui bouleversa sa vie et du moment, non moins terrible où elle monta à bord d’un train avec des centaines d’autres enfants orphelins. Un « train d’enfants seuls », comme tant d’autres à l’époque. Un convoi qui sillonnait les plaines du Midwest afin de satisfaire les nombreuses demandes d’adoption, aux allures malheureuses de marchés à bestiaux. Pourtant, comme dans la vie de Molly, jeune Amérindienne qui lui confie aussi son émouvante quête d’identité et d’appartenance, de la douleur du manque et des secrets longtemps enfouis, peuvent aussi surgir la lumière de l’espoir, le murmure d’un possible bonheur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@