Chronique Cette inconnue de Anne-Sophie Stefanini

En 1991, au Cameroun, à Yaoundé, Ruben et Constance ont 9 ans et sont des amis inséparables. Des camarades de classe, des voisins et des complices de jeux. Mais le bel équilibre de leur enfance vacille ce 24 mai 1991 lorsque Catherine, la mère de Constance, disparaît mystérieusement. Sept jours plus tard, Jean-Martial, le père de Ruben, journaliste et opposant au pouvoir de Biya est emprisonné. Huit mois plus tard, il est libéré mais meurt peu après. Désormais, près de trente ans se sont écoulés et Ruben vit toujours à Yaoundé : il conduit son taxi la nuit. À Paris, Constance veille aussi. Jamais ils n’ont rompu leurs liens, jamais ils n’ont cessé de se voir et de chercher des réponses. Ce sont leurs deux points de vue dans cette quête de vérité et d’identité, tout comme les voix narratives de leurs parents, qu’Anne-Sophie Stefanini cisèle en un roman puissant sur l’amitié et l’amour, les convictions personnelles et les engagements politiques.

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@