Chronique À l’enfant que je n’aurai pas de Linda Lê

  • Linda Lê
  • Coll. «Coll. « Les Affranchis »»
  • Nil
  • 18/08/2011
  • 80 p., 7 €

EMMANUELLE GEORGE, Librairie GWALARN, Lannion

L’excellente collection « Les Affranchis », chez Nil, propose à ses auteurs d’écrire une lettre, une seule, pour s’offrir le point final, s’affranchir d’une vieille histoire. Pour Linda Lê, le destinataire, c’est « l’enfant que je n’aurai pas », mais aussi « toutes celles qui se sont dispensées de se conformer aux lois de la nature. » Malgré les sentiments et les arguments de son amant, la tradition ancestrale, les pressions sociales et psychologiques contemporaines, la romancière maintient avec force et conviction sa volonté de ne pas devenir mère. Si l’expérience de sa propre enfance semble avoir été déterminante dans ce choix (la cruauté de sa « Big Mother » agissant comme un puissant vaccin anti-procréation), sa vie de jeune femme perturbée et de romancière exigeante aura puissamment contribué à la conforter dans son choix. Pourtant, franche, clairvoyante, crue, précise, elle s’adresse ici avec tendresse et douceur à un enfant qui n’existe pas, mais qui vit sans cesse dans son imaginaire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@