Chronique La Grande Idée de Anton Beraber

NULL

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Premier roman remarquable, La Grande Idée est l’œuvre d’un jeune auteur au talent indéniable. De l’incipit à la dernière phrase, il fait preuve d’une maîtrise stylistique et narrative époustouflante. Ses atouts ? Une plume et un propos. Ici des phrases qui se déploient avec splendeur, du vocabulaire à faire pâlir d’envie les aficionados des dictionnaires de langue française, des jeux sur les points de vue, des images, des métaphores, etc. Une voix captivante qui porte une histoire qui l’est tout autant, généreuse et quasi homérique, celle d’un étudiant qui part à la recherche d’un homme, un certain Saul Kaloyannis, héros grec ou traître d’une guerre oubliée des années 1920. Un personnage au parcours énigmatique dont témoignent ses anciens compagnons de route auprès de l’étudiant. Plus l’enquête progresse vers la « vérité », plus la quête de la petite histoire s’entrelace avec celle de la grande. En savoir le fin mot importe peu, ou presque, tant le chemin littéraire qui y mène est envoûtant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@