Chronique J'ai vu un homme de Owen Sheers

  • Owen Sheers
  • Traduit de l'anglais par Mathilde Bach
  • Coll. «Coll. « Rivages poche »»
  • Rivages
  • 05/10/2016
  • 336 p., 9 €

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

« L’événement qui bouleversa leur existence survint un samedi après-midi de juin, quelques minutes à peine après que Michael Turner, croyant la maison des Nelson déserte, eut franchi le seuil de la porte du jardin. » C’est ainsi que débute le roman. Que vient faire ce Michael dans la maison de Josh et Samantha, ses voisins ? Pourquoi la porte d’entrée est-elle ouverte ? Et pourquoi déambuler de pièce en pièce ? Michael apparaît comme un homme meurtri, un rien perturbé. Journaliste à New York, il a quitté précipitamment les États-Unis après le décès de sa femme, et semble trouver dans ce quartier cossu réconfort et apaisement. À mesure qu’il arpente la maison, de nombreux questionnements envahissent ses pensées. Progressivement, en quelques flashbacks, l’histoire de chaque personnage se dévoile. À la fois sensible et émouvant roman sur l’amour, le deuil, la culpabilité et la rédemption, ce texte réserve quelques rebondissements dignes des meilleurs thrillers.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@