Chronique Feu de camp de Julia Franck

EMMANUELLE GEORGE, Librairie Gwalarn, Lannion

À Berlin-Est à la fin des années 1970, Nelly Senff a obtenu l’autorisation de passer à l’Ouest avec ses deux jeunes enfants, Aleksej et Katja. Après avoir subi et affronté nombre de menaces et d’humiliations en Allemagne de l’Est, elle se réjouit de s’installer dans un pays qu’elle considère comme celui de l’abondance et de la liberté. Mais à l’Ouest, les désillusions s’enchaînent assez vite. La vie recluse au camp de transit de Berlin Marienfelde est loin de correspondre au rêve attendu. La promiscuité, les rationnements, les mauvaises fréquentations : rien n’est fait pour favoriser l’épanouissement et les nouveaux projets. L’avenir est nébuleux, d’autant qu’elle ne trouve pas de travail en dépit de sa formation de chimiste. C’est que les pressions suspicieuses de la CIA la poursuivent inlassablement. Les interrogatoires sont nombreux à propos du père de ses enfants, un intellectuel russe disparu mystérieusement. On l’interroge également sur les motivations réelles de son passage à l’Ouest. Victimes eux aussi d’une intégration avortée, ses deux enfants vivent mal cette nouvelle situation. Inébranlable et déterminée, Nelly Senff saura-t-elle user de son intelligence et de sa beauté pour améliorer leur sort ?
Remarquée lors de la traduction en français de son roman La Femme de midi, l’Allemande Julia Franck explore dans Feu de camp l’histoire contemporaine de son pays avec une passion et une acuité remarquables. Sans complaisance, elle fait s’y débattre des personnages complexes et attachants dans un contexte où les enjeux géopolitiques les dépassent. Tout en maîtrisant son intrigue, elle s’attache aux détails pour créer une atmosphère singulière et glaçante. Sans jamais relâcher la tension, elle ménage malicieusement des rebondissements et alterne les points de vue narratifs avec une fantaisie qui confère à l’histoire le rythme d’un feuilleton. Pourtant derrière les sourires, un goût amer subsiste. Son roman est aussi captivant que bouleversant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@