Chronique Le Tiers Temps de Maylis Besserie

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Prix Goncourt du premier roman 2020, Le Tiers Temps est une mise en scène audacieuse, savoureuse et intelligente de la fin de vie de Samuel Beckett dans une maison de retraite parisienne dont le nom donne son titre au roman. Le projet de Maylis Besserie « a consisté à faire de Beckett, à partir de faits réels et imaginaires, un personnage face à sa fin, semblable à ceux qui peuplent son œuvre » et c'est une réussite. Veuf, octogénaire, « vieux débris » confiné entre quatre murs avec vue sur jardinet, le grand Sam (de fiction), sous haute surveillance médicale, y ausculte son présent et son passé avec lucidité et mordant. Et si la mélancolie, la colère l'asticotent, il s'administre et prescrit des doses d'autodérision et d'ironie dignes de son immense génie littéraire. Entre deux plateaux repas et séances de kiné obligatoires, on y (re)découvre ses amis, ses amours, ses démons, ses emmerdes avec l'irrésistible envie de (re)lire son œuvre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@