Chronique Sauvegarde : journal 2001-2003 de Imre Kertész

  • Imre Kertész
  • Traduit du hongrois par Natalia Zaremba-Huzsvai et Charles Zaremba
  • Actes Sud
  • 12/09/2012
  • 222 p., 19.80 €

LINDA POMMEREUL, Librairie Doucet, Le Mans

Après son Journal de galère, qui couvrait la période des années 1960 aux années 1990, les éditions Actes Sud publient Sauvegarde, l’essentiel des notes prises par Imre Kertész entre 2001 et 2003.

 

Dans cette deuxième partie de son journal, Imre Kertesz revient sur les thèmes qui ont porté toute son œuvre : l’holocauste, la vieillesse, la mort et la notion d’identité. Kertesz est exilé et incompris dans son pays d’origine, la Hongrie, à cause de la radicalité de ses opinions sur le génocide. Ce journal éclaire le travail d’écriture de cet écrivain hors-norme, mais aussi le travail quotidien, sa passion pour la musique et pour sa femme, autant de refuges contre la barbarie. Ces pages sont une réflexion sur l’homme, autant que sur les blessures du corps. Kertesz est conscient que l’ombre de la dictature plane encore sur le monde et attend son heure. Son œuvre s’inscrit dans la mémoire, celle des camps et de la dignité humaine. Les mots sont tranchants, mais l’écriture est alerte, teintée de cette ironie et de cette distance qu’on lui a tant reprochées. Sauvegarde est un texte rare, l’aboutissement d’une quête, entre ombre et lumière, où seule la distance face aux évènements donne à l’écrivain la force de survivre à l’horreur. 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@