Chronique Un pays qui n’avait pas de port de Isabelle Condou

Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

Le nouveau roman d’Isabelle Condou, auteure du très remarqué La Perrita (Plon, 2009), est aussi remarquable qu’émouvant. Deux hommes et une femme quittent l’Europe sur un cargo à destination de l’Amérique du Sud, puis de l’Australie. À son bord, le capitaine Bohdan, Marek le chef mécanicien et une passagère française, Joséphine. La traversée prend un tour inattendu quand on découvre, caché sur le navire, un passager clandestin haïtien. Sa présence va mettre à rude épreuve les personnages, désormais confrontés au choix difficile de débarquer cet homme ou de le cacher. Au fil des pages, chacun se livre, dévoile ses zones d’ombre et certains des pans de son passé. Bohdan s’absorbe dans le travail et n’a pratiquement plus de contact avec sa famille, Marek, qui déteste Bohdan, montre une certaine instabilité, et Joséphine est une jeune femme idéaliste en quête d’amour. L’écriture d’Isabelle Condou se fait concise et coupante pour ausculter les douloureuses remises en question de ces trois destins sur le fil du rasoir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@