Chronique La Sirène de Camilla Läckberg

  • Camilla Läckberg
  • Traduit du suédois par Léna Grumbach
  • Coll. «Coll. « Actes Noirs »»
  • Actes Sud
  • 06/06/2012
  • 416 p., 23.50 €

Linda Pommereul
Librairie Doucet, Le Mans

En Suède, les romans de Camilla Läckberg 
se classent toujours dans le top des ventes. La Sirène, sixième volet de la série, 
ne faillira sûrement pas à cette règle 
solidement établie en Suède… et dorénavant en France.


Camilla Läckberg est l’auteure d’une série de romans policiers dont le personnage principal, Erica Falck, est une biographe qui devient malgré elle enquêtrice. Avec l’aide de son mari, Patrick Hedström, policier de son état pas toujours en accord avec les enquêtes parallèles menées par son entreprenante épouse, elle attrape les coupables grâce à une énergie incroyable et un brio fantastique. Dans ce sixième volet de la série, nous retrouvons une Erica à nouveau enceinte… mais cette fois-ci de jumeaux. Comme toujours, l’intrigue se situe à Fjällbacka, ancien port de pêche de la côte Ouest de la Suède reconverti en station balnéaire. Magnus Kjellner est un homme, un père et un époux heureux. Pourtant un matin, il disparaît alors qu’il se rend à son travail. Folle d’inquiétude, sa femme contacte Patrick Hedström. Cependant, malgré les efforts de celui-ci, personne ne peut dire si l’homme est vivant ou mort. Trois mois plus tard, on retrouve son corps pétrifié dans une gangue de glace. Pendant ce temps, dans la paisible station, Christian Tydell, écrivain renommé et ami de Magnus reçoit depuis quelques mois des lettres de menaces de mort. Patrick Hedström est convaincu qu’il existe un lien certain entre ces deux affaires. Mais lequel ? Erica, qui aide Christian dans l’écriture d’un nouveau roman policier, partage l’inquiétude de son mari au sujet de ces lettres et, en dépit de l’interdiction de ce dernier de jouer une nouvelle fois les curieuses, elle se lance dans une enquête personnelle.


Quel bonheur de retrouver le petit monde d’Erica ! Ce nouveau roman est une pure réussite. Camilla Läckberg se joue cette fois encore de la crédulité de son lecteur. Elle procède par va-et-vient permanents entre histoire intime et enquête policière, complique les choses à plaisir, multiplie les rebondissements sans jamais perdre le fil de l’histoire, et tout ceci avec une plume franche et incisive. Le décorum autour de la famille donne une dimension humaine à ses polars, mais ne vous y trompez pas, elle est la reine de la manipulation et ses personnages sont tout sauf dociles. Épatante Camilla Läckberg qui nous fait mariner jusqu’à épuisement complet. Un pur délice !


Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@