Chronique La Confusion des peines de Laurence Tardieu

POMMEREUL LINDA, Librairie DOUCET, Le Mans

« Ce livre, tu l’écriras quand je serai mort. Voilà ce que tu m’as dit. » La Confusion des peines est un roman sur la résilience, mais pas seulement. C’est surtout un texte pour comprendre. Le père de Laurence Tardieu est l’un des directeurs de l’ex-Compagnie Générale des Eaux. En décembre 1997, il a été condamné à vingt-quatre mois de prison – dont six ferme – pour corruption. Il exécute sa peine en 2000, tandis que sa mère meurt des suites d’une tumeur. Ce livre raconte un amour qui se vit dans la pudeur et se dit dans le silence, un texte pour exorciser les fêlures et les absences. Comment surmonter l’humiliation qui fond sur cette famille pour laquelle les apparences et le maintien comptent presque autant que le bonheur ? « Comment des inconnus pourraient être touchés par cette histoire. » J’ai été touché par votre histoire, Laurence Tardieu, et je suis sûre que de nombreux lecteurs le seront aussi. Il y a dans l’écriture une pudeur et une élégance qui disent la douleur et l’amour filial avec une audace qui donne envie de hurler son amour ! Pour être libre, enfin.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@