Chronique La Vie amoureuse de Nathaniel P. de Adelle Waldman

Linda Pommereul, Librairie Doucet (Le Mans)

Sélection Prix Page/America 2014

Best-seller aux États-Unis, nommé meilleur livre de l’année par le New-Yorker, La Vie amoureuse de Nathaniel P. est présenté comme l’un des événements de la rentrée littéraire. Adelle Waldman plonge dans la psyché d’un homme moderne imparfait mais brillant, en proie aux doutes. Nate Piven est un écrivain new-yorkais qui connaît enfin le succès. Il vient de signer un contrat généreux pour l’écriture d’un roman. Heureux au travail, il est aussi courtisé par des femmes aussi belles qu’intelligentes, telles Juliet, la reporter économique, Elisa sa magnifique ex-petite amie, et Hannah, jeune femme adorable dont l’esprit et la bonne humeur en font la compagne idéale. Mais Nate est indécis, une indécision qui peut paraître agaçante pour le lecteur. D’ailleurs, Nate n’est pas tendre avec lui-même. Il incarne à la perfection le mâle moderne narcissique perdu dans sa propre contemplation, mais angoissé à l’idée de s’engager dans une relation durable. Sur le ton de la comédie de mœurs, mais avec un sens aigu de la critique, Adelle Waldman ausculte la psyché des jeunes intellectuels de Brooklyn. Une fois le vernis décapé, son sens de l’observation et de l’analyse montre que le questionnement de cette génération n’est pas un simple marivaudage amoureux. À la manière d’un anthropologue doté d’une douce ironie, elle explore les failles d’une société privilégiée et sans repères. Un texte sans concessions sur ce que pense un homme de l’amour, des femmes et du sexe.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@