Chronique Le Vallon des lucioles de Isla Morley

Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

Le Vallon des lucioles est un roman tout en retenue, au calme terrifiant. Isla Morley aborde de front le grand mal américain, le racisme, tout en permettant une possible réconciliation.

Le Vallon des lucioles d'Isla Morley est le premier roman de l’auteure américaine à paraître en ce début de printemps aux éditions du Seuil. Difficile de ne pas succomber à son ambiance. À travers le destin d’une communauté, Isla Morley questionne des thèmes comme la discrimination, le racisme et ses conséquences. Et plus largement celui de l’identité. 1972, un jeune homme débarque devant Clayton Havens et l’interroge sur une femme qu’il aurait connue, Jubilee Buford. Qui est ce jeune homme ? Pourquoi se permet-il de fouiller dans le passé de Clay ? Il croyait pouvoir l’oublier ce passé, pourtant les souvenirs remontent et le ramènent en 1937 dans le Kentucky. Clay et son ami Ulys Massey sont deux jeunes journalistes et photographes. Ils ont obtenu le prix Pulitzer qui leur donne une certaine notoriété et leur permet d’être engagés malgré un contexte économique désastreux. Dans le cadre du New Deal, ils sont envoyés dans un coin perdu des Appalaches. Autant dire que l’enthousiasme manque mais il faut bien manger. Dès leur arrivée, il règne une atmosphère étrange, les habitants sont limite hostiles. On leur parle d’une famille étrange qui s’isole dans le vallon des lucioles. Intrigués, en quête de sensationnel, ils ne vont pas tarder à rencontrer la famille Buford dont les enfants Jubilee et Levi ont la peau bleue. Ils sont rejetés par la communauté, victime d’une chasse aux sorcières orchestrée par le révérend Tutle et son fils Roonie. Les chapitres alternent en fonction des perceptions de Jubilee et Clay et de leur attirance mutuelle jusqu’au drame. Isla Morley nous offre une réflexion profonde, des personnages complexes dessinés avec subtilité. On est emporté par ce roman qui fait remonter à la surface les secrets, les responsabilités, les entrelacs des relations humaines, peu importe la couleur de la peau et la couleur du cœur.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@