Chronique Mort postiche de Mehmet Murat Somer

Linda Pommereul Librairie Doucet, Le Mans

Mehmet Murat Somer est l’auteur d’une série de romans noirs dont l’action se situe dans les quartiers malfamés d’Istanbul. Auteur phare de la littérature gay en Turquie, il tente de faire accepter ce milieu à la société. Mort postiche est le troisième volet de la série Hop Ciki Yaya. Abla (« grande sœur » en turc), gérante d’un club pour travestis la nuit et consultant en informatique un brin hacker le jour, se retrouve à nouveau sur la piste d’un serial killer. Tout commence quand le travesti Gonul découvre son voisin pharmacien battu à mort, déguisé et grimé en travesti dans son appartement. Suspecté, il demande l’aide de sa grande amie de toujours, Abla. Surtout que d’autres cadavres succèdent à celui-ci, victimes de la même mise en scène. Mehmet Murat Somer possède un incontestable talent pour insuffler à ses intrigues une formidable énergie. Admirateur de l’œuvre de Pélécanos et d’Iceberg Slim, Mehmet Murat Somer n’a rien à envier à ces auteurs. Entre humour noir et enquête désopilante, il affronte les sujets tabous de la société turque.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@