Chronique Le Pays de la cannelle de William Ospina

Par Linda Pommereul, Librairie Doucet (Le Mans)

Après le très baroque Ursua, Le Pays de la cannelle se présente comme une vaste fresque historique, tout aussi grandiose que le précédent, mais davantage centré sur le retour aux origines. Le narrateur est un jeune Espagnol d’Hispaniola se rongeant d’angoisse dans l’attente de nouvelles de son père, conquistador parti faire fortune avec Pizarro. À la mort de celui-ci, le héros reçoit une lettre lui apprenant qu’un trésor l’attend dans les Andes. Il part alors à la recherche du pays de la cannelle. Arrivé devant les ruines de la cité des rois, des sentiments diffus et contradictoires l’envahissent… Entre fascination du pouvoir et horreur des violences subies par les Indiens, ce fils d’un Espagnol et d’une Indienne éprouve toute l’intensité du drame vécu par ces populations traitées avec une sauvagerie hors du commun. La nature luxuriante sera le cadre des tourments et de la quête initiatique du jeune homme.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@