Chronique L'Évangile des anguilles de Patrik Svensson

Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

À l’écoute des mystères de cette créature mythologique, Patrik Svensson nous propose une halte où les émotions affleurent. Un besoin d’apaisement, immense comme les terres qui l’entourent, inconnues et familières à la fois.

L’Évangile des anguilles de Patrik Svensson ou l’histoire d’un père, d’un fils et de l’une des créatures les plus mystérieuses du monde animal. Le titre interpelle ! Un bref instant, quittez notre monde et plongez au cœur des profondeurs : venez découvrir les mystères de l’anguille, cet animal étrange et fascinant dont les origines restent un mystère entretenu depuis des générations. Vous serez surpris car ce récit ne parle pas uniquement de ce poisson, de cet animal que l’on connaît peu, malgré la prétention de l’auteur d’écrire un traité de vulgarisation scientifique qui relate les traditions, les mythes. Il est surtout le prétexte pour évoquer les souvenirs de pêche entre un père et un fils. Une manière de visiter le passé, de retrouver les gestes. Les mots viennent comme des caresses pour rendre hommage à ce père disparu, emporté par un cancer. L’évangile est un enseignement, une bonne nouvelle. Dans ce récit, elle arrive de manière inattendue par cette synergie entre l’essai et l’écho des battements de cœur d’un fils pour son père. La parole se libère. Quelque chose se passe dans le silence de ces paysages. Un regard sur l’enfance, la prise de conscience d’un homme qui grandit et observe le monde autour de lui. La distance avec ce père prolétaire qui le considère comme un intellectuel. En outre, si ce livre reconstitue l’histoire d’une famille, il permet de découvrir la région de la Scanie où il a passé sa jeunesse. Svensson signe une œuvre majeure dans laquelle la pêche à l’anguille symbolise la quête de soi car « quiconque cherche l’origine de quelque chose est aussi à la recherche de ses propres origines ». Tout cela s’offre au lecteur, le pénètre par tous les sens, intensément. On savoure longuement chaque mot comme un précieux privilège, pleinement submergé par l'ambiance singulière de sa prose.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@