Chronique Sept Maisons en France de Bernardo Atxaga

POMMEREUL LINDA, Librairie DOUCET, Le Mans

Bernardo Atxaga est l’une des grandes plumes du Pays basque. 
Son œuvre résonne de l’amour qu’il porte à sa langue et semble chargée des parfums de cette région. Sept maisons en France nous dévoile une autre facette de son talent.

L’univers d’Atxaga est un mélange d’ironie et de désenchantement. Son dernier roman décrit la vie d’un poste militaire belge installé au cœur de la forêt congolaise en 1903. Parmi les chefs de ce détachement, le capitaine Lalande Biran, homme tout en paradoxes qui se rêvait artiste mais trouve le trafic de matières premières plus lucratif. Surtout, il profite des généreux avantages que lui octroient son rang, notamment celui de posséder une vierge par semaine. De son coté, le lieutenant Van Thiegel rêve d’avoir un bar à Anvers et de séduire la femme de Biran. Quant à Chrysostome, tireur d’élite hors pair, son peu d’intérêt pour les femmes suscite la raillerie de ses camarades. Léopold II annonce son arrivée au Congo pour choisir une nouvelle reine. L’euphorie gagne le pays et les troupes. Seulement Léopold II ne viendra pas. Le doute s’installe, car le sentiment d’avoir été abandonné grandit. Les sentiments exacerbés des protagonistes ajoutés aux désillusions politiques et à l’éveil de la population viennent plonger l’avant-poste dans le désarroi le plus total. Le ton humoristique et grotesque servant à décrire la domination belge au Congo est un pur délice. Un roman proche de l’absurde, parfois sinistre mais à l’humour dévastateur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@