Chronique En douce de Marin Ledun

Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

Quelle force dans l’écriture de Marin Ledun ! Il est indéniablement passé maître dans l’art de faire monter la pression grâce à un suspense psychologique d’une redoutable efficacité.

En douce est un roman noir, très noir, car il explore la douleur d’une femme ordinaire qui, à la suite d’un accident de voiture, voit sa vie voler en éclats et le désir de vengeance devenir le seul moyen possible de rédemption. Amputée d’une jambe, Émilie sombre d’abord dans la dépression, puis l’alcool, car elle ne peut plus pratiquer son métier. Elle s’isole et coupe les liens avec ses amis. Elle finit par trouver un travail dans un chenil spécialisé dans l’élevage canin perdu dans la forêt des Landes. Là, au milieu de nulle part, elle fomente dans son cœur une colère dévastatrice. Seule, elle prépare sa vengeance, elle a tout planifié. Elle va faire payer le responsable de ce désastre, Simon Diez, lui qui est l’incarnation de cette vie qui lui échappe, de ses rêves anéantis. En proie à une violence irrépressible, elle séquestre son bourreau et lui met une balle dans la jambe pour qu’il partage ce mal qui gangrène son existence. Un roman policier qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, quand la mécanique se met en place, diabolique et imprévisible. Handicapée, isolée, Émilie se réveille brutalement, comme trahie par cette société qui l’étouffe. Mais que trouvera-t-elle au bout du chemin ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@