Chronique Dix rêves de pierre de Blandine Le Callet

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Blandine Le Callet risque de surprendre plus d’un lecteur, tant par le choix de la forme littéraire (la nouvelle) et du sujet (les derniers jours ou heures d’une vie), que par sa liberté de ton. En effet, c’est à partir d’authentiques épitaphes collectées durant des années, qu’elle compose dix courtes histoires autour du passage de vie à trépas. Une heure, quelques jours ou quelques mois avant leur mort, des anonymes reprennent vie et couleurs sous nos yeux, à différentes époques (de l’Antiquité à nos jours) et en différents lieux. Dans des contextes variés, ces histoires (comme en témoignent aussi les épitaphes qui leur font suite et leur servent de chute) sont autant de réactions face à la perte de l’être cher. Ce qui en renforce l’intérêt, c’est qu’elles mettent en scène la mort de façon plurielle. Sombres, drôles, grinçantes, pimentées d’un certain suspense, de rebondissements et de surprises, ces nouvelles saluent aussi l’art de la formule et la puissance d’évocation des inscriptions funéraires.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@