Chronique L’Assassinat de Gilles Marzotti de Christophe Desmurger

NULL

Jean-Baptiste Hamelin Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Votre banquier vous déprime. Sa rigidité, son plaisir pervers à s’engouffrer dans le moindre petit découvert pour mieux vous plumer, vous déplumer, vous oppresse ? Ce livre est pour vous. Deuxième roman de Christophe Desmurger, cet Assassinat est un petit bonheur de lecture où l’auteur confirme son talent à faire naître des situations tantôt cocasses, tantôt émouvantes. Vivre sans compter, vivre sans se focaliser sur son compte en banque, ce serait le rêve de Raoul, apprenti écrivain, apprenti papa, apprenti héros de roman, et maladroit avec Nicole, sa belle. Mais voilà les rêves des deux personnages malmenés. Raoul tient son ennemi en la personne de son banquier Gilles Marzotti. Inapte à voguer au-dessus du niveau de la mer, le niveau zéro bancaire, Raoul creuse son malheur et perd femme et enfant. Audiard dans le texte cité par un médecin. Les parrains sont de qualité pour faire de ce vif et drôle roman un sain plaisir de divertissement sociologique. À découvert donc... pardon, je veux dire : à découvrir sans compter.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@