Littérature étrangère

Chris Womersley

La Compagnie des artistes

Chronique de Jean-Baptiste Hamelin

Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

1986, Melbourne. Un futur étudiant, Tom Button débarque, heureux et timide à l’idée de découvrir un monde nouveau, fort éloigné de sa campagne maternelle. S’installant dans l’appartement hérité de sa tante Helen, il découvre avec naïveté la vie bohème de ses voisins Max et Sally. Max est un musicien désœuvré et combinard. Il est aussi le gourou de la bande. Sally est sa femme, artiste également. Gravite autour d’eux une jolie brochette d’oisifs artistes, réunis par un goût immodéré des soirées débridées. Tom perd peu à peu contact avec la réalité et se laisse entraîner dans cette vie avec délectation. Roman initiatique, La Compagnie des artistes s’attache avec émotion à une année charnière de la vie de Tom, qui le bouleversera encore des décennies plus tard, lorsqu’il sera devenu écrivain. Au fil des pages, les masques tombent, le rideau s’entrouvre pour laisser place à la comédie humaine, faite de leurres, de compromissions, de dominations et de déceptions. Un beau roman d’apprentissage.

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire