Chronique Mercy, Mary, Patty de Lola Lafon

En 1974, aux États-Unis, l’enlèvement de Patricia Hearst provoque une onde de choc importante dans la société américaine. Lola Lafon s’empare avec force de cet événement afin d’offrir un roman en trois parties distinctes, construction virtuose tour à tour tendue, haletante, qui entraîne le lecteur en compagnie de celles qui ont été, des années après, impactées par les déclarations de Patricia. Lola Lafon est d’une précision diabolique quand il s’agit de mettre en évidence les rouages de l’esprit. Son livre est une porte ouverte aux questions. Patricia Hearst sert finalement de prétexte pour parler de choix, de libre-arbitre, pour démontrer que l’actualité n’est qu’un renouvellement du passé. Lola Lafon se révèle méticuleuse et terrifiante lorsqu’elle égrène l’arsenal mis à disposition pour déloger cinq « loubards » sous l’œil voyeur et gourmand des télévisions et du spectateur. L’information en continu est née lors de cette affaire et finalement, Lola Lafon a raison : tout n’est que renouvellement.

Jean-Baptiste Hamelin Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@