Chronique Ça m'apprendra à dire des conneries de Boris Vian

Jérôme Dejean Librairie Lamartine (Paris)

Boris Vian aurait eu 100 ans en 2020, mais il est mort en 59 de mille neuf cent, à peine âgé de 39 ans, donc Boris Vian n’a jamais eu 100 ans ! Pourtant ce touche-à-tout génial ne cesse d’être redécouvert à chaque nouvelle génération. Écrivain, poète, parolier, chanteur, musicien et passionné de jazz, ingénieur formé à l’École Centrale, il a été aussi scénariste, peintre, acteur, traducteur… Mille et une activités qui ont dû en décontenancer plus d’un de son vivant ! « La petite collection » de Mille et une nuits se dynamite de l’intérieur avec « une collaboration directe, libre et ouverte entre libraires et éditeur ». Et nous invite à picorer ce chouette petit livre, bourré de citations, d’extraits de chansons, de jeux de mots, parfaite introduction pour découvrir l’œuvre et l’auteur qui aura le (bon) mot de la fin ! « Tout ce que je viens de vous dire, peut-être que ça n’apporte pas grand-chose, mais remarquez bien que ça ne retire rien non plus. »

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@