Chronique L’Héritage de Katherine Webb

Besoin d’un moment cosy ? C’est dimanche, il pleut… Alors, installez-vous dans un bon fauteuil avec un plaid, une tasse de thé fumant, et L’Héritage de Katherine Webb.

Deux sœurs et un immense manoir dans la campagne anglaise. Une tragédie non résolue, des secrets de famille enfouis, deux familles qui se haïssent et une photo du début du siècle, tous les ingrédients d’un roman-saga comme on les aime. Tout commence en 1905. Caroline, future maman, traverse le parc du manoir avec une taie d’oreiller dissimulant un bébé. Un siècle plus tard, Méridith Calcott, qui vient de mourir, a légué Storton Manor à ses deux petites-filles, à la seule condition qu’elles s’y installent. C’est ainsi que Beth et Erica retrouvent leur enfance et Dinny, leur ami de toujours, qui vit au campement tant méprisé des Calcott. Mais plus qu’un manoir, c’est de tout un passé dont elles vont hériter. Erica retrouve une ancienne photo de Caroline, leur arrière-grand-mère, qui tient un bébé dans les bras. Seulement, ce portrait date d’avant son mariage. Qui est cet enfant ? Quel est le secret de Caroline ? Erica doit aussi faire face à sa propre histoire. Vingt-trois ans plus tôt, leur cousin a mystérieusement disparu alors qu’ils jouaient près de la mare. Dinny et Beth refusent de raconter la vérité à Erica. Et Beth continue de sombrer dans la dépression. Deux époques, deux secrets, deux familles… Et si tout était lié ?

MARIE-LAURE TUROCHE, Librairie L'ÉCRITURE, Vaucresson

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@