Chronique La Prophétie de Jonas de Joshua Max Feldman

  • Joshua Max Feldman
  • Traduit de l’anglais par Marc Amfreville
  • Coll. «Coll. « Feux croisés »»
  • Plon
  • 28/08/2014
  • 464 p., 21.50 €

Premier roman de Joshua Max Feldman, La Prophétie de Jonas est déjà un succès aux États-Unis. Imaginez un texte biblique transposé dans un univers à la Jonathan Dee… Puis voici l’histoire de deux solitudes prises dans le tourbillon de la vie.

Dans la tradition juive, l’histoire de Jonas a pour thèmes principaux la déchéance, la désobéissance à Dieu et le pardon. Dans un usage plus populaire, sur un bateau, un « Jonas » est celui sur qui s’acharne le mauvais sort. Dans le roman de Joshua Max Feldman, Jonas est un jeune avocat ambitieux, l’archétype du new-yorkais égocentrique et hypocrite. Il est fiancé à une jeune femme aussi belle que brillante, qu’il trompe pourtant avec une autre. Un jour, dans le métro, un vieux juif hassidique lui rappelle la parabole de Jonas et comment celui-ci avait provoqué la colère de Dieu en lui désobéissant. Cette histoire est aussi celle d’une cité qui sombre dans le péché et la décadence (New York ?) Notre héros ne prête guère attention à l’interpellation du vieux juif, jusqu’à cette soirée d’ivresse où il est confronté à la vision de la ville sombrant dans le chaos. Très perturbé par cette image, il est incapable de reprendre le cours de sa vie. En parallèle, nous apprenons à connaître Judith : brillante étudiante, elle perd ses parents lors des attentats du 11 septembre 2001. Elle tente alors de s’oublier dans le travail et le sexe sans lendemain. Les destinées de Judith et Jonas se suivent, se touchant presque parfois… Deux existences vides qui cherchent un sens à leur présence sur terre. Étrangement proches, on espère qu’ils se sauveront mutuellement. Deux êtres qui ne s’arrêtent jamais de courir, à travers le temps, à travers le monde, de New York à Amsterdam, en passant par Paris, sans oublier Las Vegas, capitale de tous les péchés. On se plonge à corps perdu dans le récit de ces vies entrelacées. La Prophétie de Jonas est sans conteste une œuvre originale et audacieuse. L’auteur réussit l’exploit d’allier modernité et mysticisme. Surtout, il donne envie de croire en l’âme sœur.

Marie-Laure Turoche Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@